Ensemble Jacques Moderne

Bach et Scarlatti

Jeudi 31 août, 21h
Abbaye de Chancelade

 

Nés la même année (1685), J. S. Bach et Domenico Scarlatti, tous deux réunis dans ce programme, n’empruntent pas les mêmes voies. Si J. S. Bach, compositeur sédentaire et fervent luthérien, demeure toute sa vie en Allemagne, D. Scarlatti, né à Naples, voyage dans toute l’Europe du Sud. L’ensemble Jacques Moderne nous fera découvrir ce qui rapproche, ce qui oppose ces deux grands compositeurs.
A noter l’interprétation du superbe Stabat Mater de Scarlatti qui conclue le concert.

LE + SINFONIANe manquez pas notre rencontre publique avec Joël Suhubiette à 14h à La Chapelle-Gonaguet. Entrée Libre.

PROGRAMME

  • J. H. Schein : Zion spricht : Der Herr hat mich verlassen ; Herr, lass meine Klage (Extraits des Fontaines d’Israël - Israelsbrünnlein)
  • J. S. Bach : Lobet den Herrn, alle Heiden (BWV 230) ; Jesu, meine Freude  (BWV 227)
  • D. Scarlatti : Te Deum (1722), double choeur à 8 voix et basse continue ; Stabat Mater (1714), dix voix et basse continue
 

Ensemble Jacques Moderne

Dirigé depuis vingt années par Joël Suhubiette, l’Ensemble Jacques Moderne se nourri des recherches musicologiques et interprète, depuis sa création en 1974 par  le musicologue Jean-Pierre Ouvrard, plus de deux siècles de musiques anciennes européennes, des polyphonies de la renaissance à l’apogée de la musique vocale Baroque. Basé à Tours, en Région Centre-Val de Loire et composé d’un ensemble vocal et instrumental, il se produit dans toute la France, en Europe et dernièrement en Amérique du Sud, en Amérique du Nord et au Japon.
Bien qu’il continue d’interpréter la polyphonie française, italienne, espagnole et anglaise a cappella du XVIe siècle qui a été longtemps son répertoire de prédilection,  l’Ensemble Jacques Moderne s’attache tout particulièrement aujourd’hui à la musique du XVIIe siècle autour des répertoires italien, allemand et anglais. Les quatre derniers enregistrements discographiques de l’ensemble en sont l’illustration avec Jephte de Giacomo Carissimi, le Stabat Mater de Domenico Scarlatti ainsi que les Cantates de Dietrich Buxtehude parus chez Ligia et La Passion selon Saint-Marc de Reinhard Keiser sorti en 2015 chez Mirare.
Fidèle à son parcours, l’Ensemble Jacques Moderne partage son activité artistique entre la diffusion d’œuvres inconnues, oubliées, parfois non éditées  et l’interprétation du répertoire des grands maîtres que sont Monteverdi, Charpentier, Purcell, Haendel et Bach.

L’Ensemble Jacques Moderne est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication-Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre. Il  est porté par le Conseil Régional du Centre et soutenu par le Conseil Général d’Indre-et-Loire et la Ville de Tours. Il reçoit des aides au projet de la SPEDIDAM, et de l’ADAMI. L’Ensemble Jacques Moderne est membre de la FEVIS.