Les Folies françoises & Maïlys de Villoutreys, soprano

Les Quatre Saisons de Vivaldi et Paesaggi corporei de Juan Marcos Antonio

Mardi 29 août, 21h
Église de la Cité, Périgueux

 

 Les Quatre Saisons ne se présente plus, mais les sonnets qui accompagnent la partition sont plus rarement entendus. A la demande de Patrick Cohen Akhenine, le compositeur argentin Juan Marcos Antonio les met en musique, donnant une dimension poétique à ce chef d’œuvre. Interprétés par Maïlys de Villoutreys, ces « paesaggi corporei » nous offrent une vision nouvelle de cette œuvre intemporelle.

LE + SINFONIANe manquez pas notre rencontre publique avec Patrick Cohen Akénine de l’ensemble Les Folies françoises à 14h à Léguillac-de-l'Auche. Entrée Libre.

PROGRAMME

  • Antonio Vivaldi : Les Quatre Saisons
  • Juan Marcos Antonio : Paesaggi corporei

Paesaggio Corporeo « La primavera »
Concerto n° 1 en mi majeur, op. 8, RV 269, « La primavera »
Paesaggio Corporeo « L’estate »
Concerto n° 2 en sol mineur, op. 8, RV 315, « L’estate »
Paesaggio Corporeo « L’autunno »
Concerto n° 3 en fa majeur, op. 8, RV 293, « L’autunno »
Paesaggio Corporeo « L’inverno »
Concerto n° 4 en fa mineur, op. 8, RV 297, « L’inverno »

 

Les Folies françoises 

Sous l’impulsion de ses membres fondateurs - Patrick Cohën-Akenine (violon), Béatrice Martin (clavecin), François Poly (violoncelle) - et avec la complicité des musiciens fidèles à l’ensemble depuis ses débuts, les Folies françoises ont construit leur parcours sur la recherche d’un son authentique et reconnaissable dans l’interprétation des répertoires baroque et classique sur instruments anciens. En musique de chambre comme en formation orchestrale, ils ont donné plus de 450 concerts en France et à l’étranger, et enregistré quatorze disque et un DVD, plus récemment pour le label NoMadMusic.
En 2008, l’ensemble reconstitue, en collaboration avec le Centre de musique baroque de Versailles, les 24 Violons du Roy, orchestre de Louis XIV, outil de création du Son français par Jean-Baptiste Lully. Ces dernières années, le parcours de l’ensemble s’est enrichi de productions prestigieuses, telles que : l’opéra Apollon et Hyacinthe, mis en scène par Natalie van Parys à la Cité de la musique en 2014, l’opéra Armide, de Lully, au festival d’Innsbruck, mis en scène par Deda Cristina Colonna en août 2015 et repris l’année suivante à la Musik Festspiele de Potsdam SansSouci. Et en 2016, des concertos pour deux et trois clavecins de Johann Sebastian Bach réunissant Salle Gaveau et à la Scène nationale d’Orléans trois lauréats du Concours international de clavecin de Bruges (Béatrice Martin, Benjamin Alard, Jean Rondeau), et un oratorio d’Alessandro Scarlatti, avec Philippe Jaroussky, Valer Sabadus et Sonia Prina, donné sur les plus belles scènes européennes (Konzerthaus de Berlin, Bozar de Bruxelles, Théâtre des Champs-Elysées…).
Animé par un réel esprit d’ouverture, l’ensemble fait régulièrement appel à des compositeurs contemporains : après Kaija Saariaho en 2009 et Thierry Pécou en 2013, le compositeur mexicain Antonio Juan Marcos compose en 2017 pour les Folies françoises des préludes autour des Quatre saisons de Vivaldi.

Les Folies françoises bénéficient du soutien du Ministère de la Culture (DRAC Centre-Val de Loire), de la Région Centre-Val de Loire et de la Ville d’Orléans au titre de l’aide aux ensembles conventionnés. L’ensemble est membre de la FEVIS - Fédération des ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés et du syndicat Profedim.

Antonio Juan-Marcos

Né à Mexico, Antonio Juan-Marcos commença ses études musicales en guitare. Il étudia ensuite la composition avec Osvaldo Golijov, dans le Boston Conservatory. En 2003, il continua ses études de licence et master dans le Conservatoire National Supérieur de Musique et Dance de Paris, où il obtint son diplôme avec mention d’honneur, grâce à la pièce Arder Aprender. Entre 2012 et 2013, il participa au Cours de Composition Électroacoustique de l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique / Musique (IRCAM). Il a étudié avec quelques-uns des compositeurs les plus renommés, tels que Kaija Saariaho, Stefano Gervasoni, Narcís Bonet, Allain Gaussian, Philippe Leroux et Franck Bedrossian.
Antonio Juan-Marcos a été récemment distingué du prestigieux Eisner Prize for the Highest Achievement in the Creative Arts, par l’Université de Californie à Berkeley pour l’ensemble de ses dernières compositions, et a également obtenu la première place au concours de composition Nicola De Lorenzo Prize in Music Composition, attribué par la Faculté de Musique à l’UC à Berkeley pour la pièce Nocturno Eléctrico.
Parmi ses dernières pièces par commande, il convient de souligner notamment : Amanece - pour contre-ténor et orchestre (2014) écrite pour la célébration du Centenaire de la naissance du Prix Nobel de Littérature, Octavio Paz ; Nocturno Eléctrico - pour guitare électrique et orchestre (2015) avec Alejandro Marcovich (guitariste fondateur du groupe Caifanes) comme soliste. Ces commandes ont été émises par l’Orchestre Philharmonique de la Ville de Mexico.