Il Festino & Dagmar Saskova et Claire Lefiliatre, sopranos

Madrigaux et motets de Monteverdi

Mardi 29 août, 17h
Abbaye de Chancelade

 

Accompagnées de quelques instruments, deux femmes sur scène nous promènent sur les deux rives de ce torrent que sont les Madrigaux et motets à 1 et 2 voix de Claudio Monteverdi. Pourtant, les ponts ne manquent pas et nous les traversons volontiers. Tantôt on se laisse bercer par les doux bras de notre Sainte Mère, tantôt on rend les armes devant le sein d’une voluptueuse Madone. Mais, en réalité, les deux n’en font qu’une.

PROGRAMME

  • Claudio Monteverdi (1567 - 1643) : Romanesca a 2 (Madrigaux, Livre VII, Venise 1619). Ohimè dove il mio ben. Dunque ha potuto sol. Dunque ha potuto in me. Ahi sciocco mondo
  • Alessandro Piccinini (1566 - 1638) : Toccata X (Livre I de chitarrone, Bologne 1623)
  • Luzzasco Luzzaschi (1545 - 1607) : O primavera (Madrigaux, Rome 1601). Cor mio, deh non languire (Madrigaux, Rome 1601)
  • Alessandro Piccinini : Correnti IX & X (Bologne, 1623)
  • Claudio Monteverdi : Pulchra es à 2 (Vespro della beata Vergine, Venise 1610). O come sei gentile (Madrigaux Livre VII )
  • Giovanni Girolamo Kapsperger  († 1651) : Capona & Canarios (Livre IV de chitarrone, Rome 1640)
  • Claudio Monteverdi : Laudate Dominum a voce sola (Selva Morale e Spirituale, Venise 1640). Salve Regina (Selva Morale)
  • Claudio Monteverdi : Non è di gentil core (Madrigaux, Livre VII)
  • Giovanni Girolamo Kapsperger : Com’esser può (instrumental)
  • Luzzasco Luzzaschi : Aura soave (Madrigaux, Rome 1601)
  • Claudio Monteverdi : O viva fiamma (Madrigaux, Livre VII)
  • Alessandro Piccinini : Toccata VI (Bologne, 1623)
  • Claudio Monteverdi : Ego flos campi a voce sola (Ed. Lorenzo Calvi, 1624). Io son pur vezzosetta pastorella (Madrigaux, Livre VII)
  • Giovanni Girolamo Kapsperger : Passacaglia (Livre IV de chitarrone, Rome 1640)
  • Claudio Monteverdi : Sancta Maria a 2 (Promptuarium Musicum, 1627)
  • Alessandro Piccinini : Chaconne (Bologne, 1623)
  • Claudio Monteverdi : Zefiro Torna (Scherzi Musicali, 1632) Zefiro Torna (Scherzi Musicali 1632)
 

Il Festino

Dirigé par le luthiste Manuel de Grange, l’ensemble reste fidèle à l’esthétique et aux règles déclamatoires du XVIIe siècle, valables pour le chant et le récit, mais aussi pour la musique instrumentale, jouée sur instruments anciens. Les musiciens et chanteurs de l'ensemble Il Festino sont présents dans tous les concerts de l’ensemble ce qui établit une complicité et une entente unique dans le paysage de la musique ancienne en France. L’ensemble cherche à associer les vers et les airs d’une même époque dans un jeu de miroir afin de transmettre au public un instant unique. Celui-ci rencontre, l’espace d’un moment, les hommes et les femmes de jadis qui ont su, par des moyens raffinés mais aussi s’appropriant et sublimant quelquefois des éléments de la musique populaire, transmettre leurs passions, joies, chagrins et leur attachement aux plaisirs qui nous accompagnent depuis toujours.
Depuis sa création en 2009, Il Festino se produit en concert dans d’importants festivals en France et à l’étranger (Festival Baroque de Pontoise, Lanvellec, Haut-Jura, Namur, Saint-Michel-en-Thiérache, Musique et Mémoire, Midis-Minimes,…) et sur des scènes nationales de renom (Théâtre de Cornouailles, Le Quartz, La Passerelle, L’ARC de Rezé…).
Sorti en mai 2012, le premier CD de l’ensemble, consacré aux airs en italien sous Louis XIII a reçu un accueil enthousiaste de la critique spécialisée et a obtenu notamment 5 diapasons de la prestigieuse revue Diapason. En mars 2015, Il Festino sort le deuxième CD de l’ensemble, consacré aux airs pour voix seule du compositeur Stefano Landi, enregistrement qui obtient également 5 diapasons en juin 2015. En mars 2017 paraîtra le troisième CD de l’ensemble consacré aux airs de Michel Lambert et Sébastien Le Camus.
Il Festino est soutenu par la Région Bretagne, la Drac Bretagne, la Spedidam pour la diffusion et par l’Adami et le FCM pour ses enregistrements.