Cie La Tempête

Lundi 27 août - 21h - Abbaye de Chancelade
Larmes de Resurrection - Schein, Schütz

1623 : Heinrich Schütz et Johann Hermann Schein écrivent chacun un recueil en langue allemande.

 

S’inscrivant sans conteste dans la mouvance de la réforme Luthérienne, ces deux oeuvres portent paradoxalement l’influence de l’Italie baroque et plus particulièrement de Claudio Monteverdi.

 

Ce mariage inattendu amène ici à la création d’une Passion italienne en langue allemande.

Cie La Tempête

Compagnie vocale et instrumentale, La Tempête est fondée en 2015 par Simon-Pierre Bestion. Animé d’un profond désir de proposer de nouvelles modalités dans l’approche des musiques savantes et du spectacle musical, ce dernier réunit des artistes issus d’horizons variés et compose un collectif au tempérament fort.

 

Son répertoire possède de nombreux visages : musique baroque du XVIIe, création contemporaine et musique romantique allemande côtoient la musique moderne française ainsi que certains répertoires de la renaissance. L’approche de ces musiques est caractérisée par la recherche d’un héritage entre ces répertoires, un tissage et un métissage des esthétiques nourrit également par les formes orales et écrites traditionnelles et médiévales.

 

La Compagnie cherche à faire de chacun de ses concerts une « expérience », un spectacle vivant qui trouve ses fondements dans l’écriture et l’esprit des œuvres qu’elle interprète. Simon-Pierre Bestion défend un projet artistique centré sur l’immersion sensorielle du spectateur, la recherche d’un moment propre à chaque rencontre entre un lieu, des artistes et un public. La Tempête questionne ainsi sans cesse la forme du concert, offrant des performances spatialisées ou mises en scène, en collaborant avec d’autres disciplines (musiques éléctro-acoustiques, théâtre, danse, lumière, vidéo, mapping) ou en interprétant des œuvres ou des programmes par cœur.

 

La multitude des talents – issus de diverses disciplines – qui composent le collectif permet d’aborder ces thèmes sous un angle non seulement musical mais également corporel et scénique. La place du corps de l’artiste dans l’acte sonore et son rapport à l’oeuvre sont ainsi pleinement envisagés.


Rencontrez Simon-Pierre Bestion à l'Eglise Leguillac de l'auche - Lundi 27 août à 14h